• celine-derrey-psychanalyste
  • celine-derrey-psychanalyste

Psychothérapie analytique et psychanalyse

Chez l'adulte :

La psychothérapie analytique est un travail thérapeutique qui prend ancrage sur l'histoire singulière de chacun, l'inconscient, et qui a pour objectif de faire recouvrer un équilibre satisfaisant au plan pratique.

Elle implique le suivi d'une consultation par semaine. 

Les entretiens se déroulent face à face avec le psychanalyste. Le patient ou analysant dit en séance ce qui le préoccupe ou vient à l'esprit. Le psychanalyste intervient par endroit, de diverses manières afin de mettre en exergue, les points, les paradoxes et les noeuds révélateurs qui se dégagent du discours de l'analysant. 

Se faisant l'analysant traverse des prises de conscience libératoires. 

La psychanalyse a quant à elle pour objectif de dénouer jusqu'au conflit essentiel.

Elle vise à comprendre la genèse des symptômes qui perturbent un adulte. Ce travail va permettre au patient dit "analysant" de retrouver l'énergie mobilisée par ses conflits inconscients, générateurs de symptômes, et d'accéder progressivement à un "bien-vivre" nouveau. 

Une cure psychanalytique requiert un suivi de deux à trois séances par semaine.

 

Chez l'enfant :

Chez l'enfant, le travail analytique (psychothérapie ou psychanalyse) vise à libérer rapidement et efficacement des perturbations. 

L'enfant est dans sa première structuration psychique. Si ses troubles proviennent d'une incompréhension ou d'un passage difficile de sa vie actuelle ou récente, il est aisé d'intervenir sur ces conflits afin de les déjouer. Le travail peut ainsi être assez rapide (quelques séances).

Cependant, chaque cas étant singulier, certaines thérapies peuvent durer plus longtemps. 

L' enfant ne produit pas forcément d'associations verbales. Il en produit moins que l'adulte en tout cas. Le psychanalyste incite donc l'enfant à s'exprimer dans le respect de ses modes expressifs (personnages, dessins, pâte à modeler). Ses productions sont "parlantes" en ce sens que l'enfant adresse un discours au thérapeute sur ce qui le préoccupe. Le psychanalyste les interprète au fil des séances et les formule de manière intelligible et accessible à l'enfant afin de le libérer de ce qui le perturbe psychiquement.

En règle générale, une psychothérapie d'enfant impose le suivi d'une séance hebdomadaire ou bi mensuelle. 

Le psychanalyste se doit de ne rien dévoiler aux parents de ce que l'enfant lui confiera. Cette règle est essentielle au bon déroulement et au succès d'une cure d'un enfant. 

Néanmoins le thérapeute entretient tout au long de la cure un dialogue avec les parents de son jeune analysant afin :

D'être tenu informé des éventuels changement notables dans le comportement de l'enfant

D'être informé par les parents des événements importants qui ont marqué ou qui marquent la vie de l'enfant.

D'informer les parents ponctuellement des avancées de la thérapie

D'accompagner, voire soutenir, si nécéssaire et autant que faire se peut dans un tel cadre, les parents perturbés par les troubles de l'enfant en suivi.